Mon blasto, ce héros…

S’il y a une chose qui est importante aux yeux des patients lors du traitement de FIV, ce sont les beaux blastocystes!!!

Blastoquoi??? Quand on n’a jamais entendu ce mot, comme moi il y a quelques années, cela n’évoque absolument rien… et pourtant le blastocyste en fertilité c’est un peu le Saint Graal. C’est le champion qui vous donnera enfin ce bébé tant attendu…

Un blastocyste c’est un embryon 5 jours après la fécondation. Les techniques de laboratoire évoluant très rapidement, les transferts embryonnaires sont passés de jour 2 ou 3 à jour 5 en quelques années.

Le fait de transférer plus tard diminue évidemment le nombre d’embryons transférés mais augmente les possibilités de grossesse.

Cela rend parfois les choses plus difficile… car des embryons trop faibles ne se développeront pas jusqu’à jour 5 et il n’y aura donc pas de transfert… D’un autre côté, est-il vraiment préférable de transférer à jour 3 et de devoir attendre 15 jours pour faire un test négatif?

C’est un sujet difficile quand il faut l’aborder avec les patients car la tentation est grande de penser que cet embryon qui en laboratoire n’a pas survécu, l’aurait fait dans l’utérus… Il est impossible de prouver que cela ne serait pas le cas mais les techniques utilisées aujourd’hui semblent permettre le meilleur développement des embryons, presque identique à un développement in utero.

blastocyste

La finalisation du traitement avec le transfert d’un ou deux blastocystes, c’est le début d’une nouvelle période remplie d’espoir jusqu’au test de grossesse… qui devra confirmer que Oui, ce blastocyste était bien un super héros et deviendra bientôt un super bébé!!!

Infertilité: le problème des années à venir?

Les problèmes d’infertilité sont de plus en plus fréquents. Il n’est pas rare d’avoir dans notre entourage des couples qui en souffrent et doivent recourir à un traitement.

Il est clair que l’augmentation de l’âge moyen de la première grossesse chez la femme rend plus fréquent les difficultés à obtenir une grossesse. Mais ce n’est probablement pas la seule raison car il y a aussi de nombreuses patientes plus proches de la trentaine que de la quarantaine…

Au vu des nombreux scandales sanitaires actuels ( par exemple le scandale du chlordécone aux Antilles), nous sommes en droit de nous questionner sur cette question.

PMA FIV
L’infertilité et les traitements qui en découlent sont-ils notre avenir?

L’activité humaine, en particulier l’utilisation massive de produits hautement toxiques qui finiront dans notre assiette, les accidents nucléaires, la pollution qui nous entoure et les différents perturbateurs endocriniens ont très certainement un impact, encore inconnu ( ou ignoré) que nous découvrirons dans les années à venir.

Nous n’avons pour l’instant pas de réponse à cette question pourtant si importante… Les enfants vont-ils devenir rares?? Un monde sans enfants, comme celui de « The handmaid’s tale » est-il celui qui nous attend?

Et plus important, comment allons-nous faire face à ce manque d’enfants, s’il se produit…

Toute une série d’inquiétudes et d’incertitudes qui devraient nous faire changer notre rapport avec la planète… même si apparemment, au vu des dernières décisions françaises concernant le glyphosate, nous ne sommes pas encore prêts à le faire…